Chancellerie du Bourbonnais-Auvergne


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Aération de cerveau bouillonnant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alceste



Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 06/05/2011

MessageSujet: Aération de cerveau bouillonnant    Mar 26 Juil 2011 - 23:31

Une Saint Germain un brin irriter lisait une dernière missive lui provenant du Périgord.
Un bruissement de soie, elle se leva, et commença à faire les cent pas dans la pièce, essayant d’analyser et de mettre bout à bout les informations lui arrivant.
Un pli de contrariété barrait son front et son sourire avait disparu, son regard aux prunelles noires s’égara un moment sur les jardins de la chancellerie qu’elle pouvait apercevoir de la fenêtre des lieux cossus ou ses prédécesseurs avaient travaillés.
Un petit coup d’œil au ciel, une averse venait de rincer la nature environnante, où un soleil timide essayait de sécher les feuilles d’un énorme tilleul, quelques fleurs alourdies par le poids des gouttes d’eau s’affaissaient, mais ne perdaient en rien de leur éclat.
Un claquement de porte poli – pas celui qui fait trembler les murs, mais celui genre pressé – ce fit entendre, la Castillonnaise avait décidé que ces pas seraient plus profitables en extérieur et aéreraient son cerveau de sa bouillonnante activité.

Allaient ils donc, à force, lui faire perdre son calme légendaire, elle hésitait entre rire et pleurer de tant de naïveté.
Optimiste de nature, elle craignait pourtant pour l’avenir de la contrée qui l’avait vu naître.
La diplomatie et la politique étaient un art ou elle estimait qu’il fallait un minimum de talent pour que cela soit digeste et mener à bien, la médiocrité ne devait pas être de mise.
Elle laissa échapper un soupir, ses conclusions ne l’enchantaient guère, mais pour le moment elle ne voyait qu’un dénouement possible.
Ses pas l’avaient guidé près d’un parterre de rosiers, délicatement elle redressa une belle rose gorgée d’eau, d’une belle couleur poudré, inspirer par un instinct spécifiquement féminin, elle la huma s’enivrant de son parfum, comme pour chasser durant le laps d’un instant ses tristes pensées.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Aération de cerveau bouillonnant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Salon] Génération 80 2eme édition 28 et 29 mai 2011.
» Ambassade de la Confédération du Rhin
» Fédération Génération-City : Planète Europa
» Régénération et Apothicaire
» Salon génération 80 - Chalons en Champagne (51)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chancellerie du Bourbonnais-Auvergne :: Accueil :: Grands Jardins de la Chancellerie-
Sauter vers: