Chancellerie du Bourbonnais-Auvergne


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 [Anjou] Archives de presse AAP

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: [Anjou] Archives de presse AAP   Jeu 21 Sep 2006 - 15:29

Une petite armoire basse pour ranger les extraits des dépêches de l'AAP concernant l'Anjou.

Citation :
2006-09-14 19:53:05
Rétablissement de la Duchesse
LA FLECHE (AAP) - La Duchesse Paquerette de Dénéré s’est enfin réveillée au jour de la Sainte Croix (14/06/1454) après dix journées dans un coma causé par son empoisonnement.
Dès lors, elle remercia les conseillers Aulrine et Alatariel pour leurs bons soins, ainsi que toutes les personnes qui se sont occupées d’elle.

Il y a donc eu plus de peur que de mal, toutefois le mystère reste entier : qui a empoisonné la duchesse ? Cette dernière déclara qu’elle détenait un mouchoir avant de s’évanouir : « Il devait être sur moi lorsque je suis tombée en pamoison... Je me souviens […] un mouchoir que je ne connaissais pas […]. Il y avait un épi de blé brodé mais aussi des lettres... il m'a semblé ! »
Ce nouvel élément pourra peu être aider les services de sécurité.


Citation :
2006-09-18 23:00:23
Déclaration d’indépendance de l’Anjou
ANGERS (AAP) - Importante déclaration qui pourrait changer à jamais l’histoire de l’Anjou.

En effet, au jour de la sainte Nadège, dix-huitième du mois de septembre, la duchesse d’Anjou Paquerette de Dénéré a promulgué, au nom du conseil ducal, une courte loi devant les Angevins réunis.

Selon l’article premier : Le Duché d’Anjou se déclare duché indépendant dès aujourd’hui du Royaume de France et de son Roy.

Les articles deuxième et troisième promulguent l’ouverture d’un référendum, où tout Angevin pourra confirmer ou infirmer le choix du conseil.

Le samedi, 23ème jour du moi de septembre, le résultat de cette question référendaire sera annoncé officiellement. Si le peuple angevin est favorable à cette idée, l’Anjou deviendra un royaume à part entière.
Si au contraire, le peuple Angevin préfère demeurer sous la souveraineté du Roy, cette loi sera purement et simplement annulée.

Heraklius,Grand Maître de France, est actuellement en audience avec la duchesse.

Par S.Deldor de Plantagenêt.

Citation :
2006-09-20 23:35:38
Réplique angevine au Roy Lévan III
ANGER (AAP) – La cousine de Paquerette de Dénéré, Arielle de Siorac de Dénéré, suite à la déclaration royale, a pris publiquement la parole afin de répliquer face aux propos de Sa Majesté Lévan III.

Elle déclare aux Angevins, aux peuples du royaume de France, de Bretagne et des Royaumes voisins, qu’aujourd’hui, « les fondements même de nos institutions les plus chères sont menacés d’être bafoués et balayés pernicieusement. »

Elle déclare en effet que « le Roy, terrorisé par la très probable éventualité de voir à nouveau un duché se détacher de sa gouverne, se livre à de la désinformation et à la basses intimidations. »

Elle ajoute encore que Sa Majesté « insulte l’intelligence de tout un peuple en colportant de ridicules absurdités sur les Conseillers ducaux angevins, alors que ceux-ci, élus et réélus démocratiquement, peuvent se réclamer d’une légitimité à laquelle lui-même ne pourra jamais aspirer. »

Le Roy accuse les Conseillers angevins « d’être de tyranniques féaux qui par leur charme et par la peur, imposent à la majorité (…) une aventure dangereuse et sans lendemain. » Soulignant que la Bretagne apprécie pourtant cette option depuis un bon moment déjà, Dame Arielle réplique en affirmant que « le Roy (…) instaure un sournois régime de terreur en menaçant sourdement de faire intervenir des troupes armées, troupes qu’il n’a même pas les moyens de payer (…) le Roy se propose de mépriser la volonté de tout un peuple en se livrant à de la propagande diffamante et en menaçant les Angevins d’une brutale répression. »

Alors que le Roy se déclare à l’écoute des Angevins, Dame Arielle répond que « un de ses envoyés profère ouvertement des menaces sur la gargote angevine et a quitté subitement la table de discussion, au soir du 18 septembre, refusant d’entendre les arguments et doléances des représentants angevins. »

Enfin, le Roy affirme qu’il est « au chevet de son peuple en Anjou, assistant son économie et dispensant crédits et conseils ». Dame Arielle calmement rétorque : « non seulement aucun crédit n’a été accordé au duché autre la possibilité, partagée par n’importe quel autre duché, de fonctionner avec un compte au négatif, mais aussi les conseils prodigués par ses soins, d’une qualité dont on pourrait douter compte tenu des propres finances royales, n’ont servi à rien dans la résorption de l’importante dette publique angevine. Le comble est qu’il tente de faire indûment pression sur les élus de l’Anjou en menaçant de bloquer les comptes angevins si l’indépendance est officiellement proclamée (…) afin d’étrangler le peuple de l’Anjou pour le punir de ses choix démocratiques. Encore une fois, le régime de terreur semble être la voie de prédilection de nostre royauté. »

Pour finir elle s'adresse directement au Roy « Veuillez laisser le peuple de l’Anjou choisir lui-même, en toute sagesse et quiétude, l’avenir auquel il aspire, quels que soient les résultats du référendum qui est en cours dans le duché ! »

Le choix officiel du peuple, à savoir s’il veut rester indépendant ou de retourner sous souveraineté royale, sera connu lors du dépouillement des bulletins du référendum, samedi prochain.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Anjou] Archives de presse AAP   Lun 25 Sep 2006 - 14:20

Citation :
2006-09-21 23:29:24
Réaction de la nonciature à l'émoi angevin sur le concordat
ANGERS(AAP) - Devant l'agitation concernant les projets de concordats dans les gargotes initiée par le CAC d'Anjou Philipaurus, le Cardinal Aaron de Nagan, secrétaire général de la nonciature apostolique à Rome, responsable du suivi des concordats, a tenu a rassurer les fidèles.

Dans un article publié au parchemin aristotélicien, il répond aux principales accusations de Philipaurus sur les différents points qui suscitent l'émoi.

Il a résumé sa position pour l'AAP : "Le concordat en discussion avec le Conseil Angevin avait pour but de préparer l'arrivée du grand concordat royal avec l'Eglise. Celui-ci doit donner à l'Eglise Aristotélicienne une place éminente et déterminer ensuite les dispositions qui en découlent dont la partie traitant du statut des hérésies.

Celui-ci donne aussi une définition des relations temporelles entre les autorités et l'Eglise, qui sont l'essence d'un concordat.

En refusant au peuple la prérogative de choisir des représentants, éventuellement issus de l'Eglise, les opposants à ce projet de concordat refusent aux citoyens des droits, ce qui semble contradictoire avec les inquiétudes exprimées par le CAC Angevin.

A ce titre, et au vu de l'actualité, on peut se demander à qui profite cette diatribe et cette accumulation de contresens, qui mettent à mal la sereine discussion que nous avions avec le Conseil Angevin."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Anjou] Archives de presse AAP   Lun 2 Oct 2006 - 13:52

Citation :
2006-09-27 18:08:27
Résultat du Référendum
ANGERS (AAP) – Au jour de la Sainte Natacha, le 26ème du mois de septembre, le décompte du référendum sur l’indépendance angevine a été annoncé.

Voici les résultats: 54.70% OUI - 44.70% NON – 0.6% BLANC

Au total 170 voix exprimées sur 1'158 habitants au début du vote, soit 14,68 % des habitants.

Malgré tout, la duchesse Paquerette a annoncé la non-validité du référendum, conformément à l’article 9 de la constitution angevine, le nombre de voix exprimées étant inférieur à 20%.

Le conseil est donc appelé à retirer la loi sur l’indépendance.

Mais la Duchesse reste Confiante et déclare : « Les Angevins n'ont pas souffert pour rien. La graine de l'indépendance avait germé dans quelques esprits angevins. La petite pousse est fragile encore mais la terre angevine est fertile. Nous prendrons soin de cette brindille et si l'indépendance de l'Anjou est nécessaire pour vivre, elle sera devenue une belle plante quand il nous faudra la cueillir. »

Le duc de Cholet, Tydual de Dénéré, a démissionné de ses fonctions de conseiller ducal suite à l’échec du référendum. Il est, conformément à la loi angevine, remplacé par messire Guillaman.

Malgré tout, les négociations concernant la suite des événements entre le Roy (et la Pairie) et la Duchesse sont toujours en cours.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Anjou] Archives de presse AAP   Mar 10 Oct 2006 - 14:30

Citation :
2006-10-10 01:27:37
Course Créans-La Flèche
FLECHE (AAP) - Le Duc de Créans a annoncé avoir "le plaisir de proposer la Grande course à monture Créans - La Flèche" qui aura lieu le jour de la Saint Boudouin, le 17 de ce mois.

Cette course opposera "les plus fins cavaliers du pays de Créans et de ses environs". Le vainqueur de cette course remportera la somme de deux cent écus. Tout cavalier qui voudra participer devra s’acquitter d’une mise de dix écus pour participer.

Dame Gigi, Maire de la Flèche, félicite cette initiative.

Pour toute demande à ce sujet, il faut envoyer une missive au Maistre de Créans, le Duc Ashram Verne et baron d’Anthenaise.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Anjou] Archives de presse AAP   Mer 18 Oct 2006 - 8:54

Citation :
2006-10-17 18:39:22
Fermeture de frontières angevines
ANGERS (AAP) - Le neuvième du mois d’octobre, Paquerette de Dénéré, Dame de Saint Laurent de Mottay, la duchesse d’Anjou a déclaré la fermeture des frontières angevines.

Les Bretons ayant un traité d’amitié et de coopération liant l’Anjou et la Bretagne « sont bien évidemment exemptés de cette obligation »
Cette décision a créée beaucoup de mécontentement envers le peuple du Poitou, qui se disent «amis ».
La duchesse a depuis fait un arrêté complémentaire, en accord avec Gaëlik, comte du Poitou, il a été décidé que « La frontière entre l’Anjou et le Poitou sera défendue conjointement par les deux comtés »

Ainsi donc, les ressortissants du Poitou ont libre circulation en Anjou, au même titre que les Bretons et Angevins.Toutes autres personnes d’un autre duché sera « accusée pour non respects des décrets énoncés »
Les peines sont un jour d'emprisonnement, ainsi qu'une amende de 300 écus à payer au duché.

De nombreux Tourangeaux sont en ce moment, devant la cour de justice, très mécontents. La plupart avoue n’avoir « subit aucune tentative d'arrestation, ni reçu aucun message ordonnant de rebrousser immédiatement chemin ».

Toutefois, aujourd’hui en 17ème jour du mois d’octobre, suite aux élections ducales, un nouveau duc sera choisi, qui décidera de continuer à appliquer cette loi ou de l'abolir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Anjou] Archives de presse AAP   Ven 20 Oct 2006 - 10:56

Citation :
2006-10-17 04:00:40
Elections au conseil du Duché d'Anjou : A-A recueille la majorité absolue des sièges
PARIS (AAP) - La liste "l'Association Angevine" (A-A) est arrivée en tête lors de l'élection au conseil de Duché d'Anjou, et obtient la majorité absolue des sièges. Elle pourra donc gouverner seule.

Répartition des suffrages exprimés :

1. "L'Association Angevine" (A-A) : 58.7%
2. "Avenir d'un Peuple Conquérant" (APC) : 29.1%
3. "Rassemblement pour l'Anjou" (RPA) : 12.1%

La répartition des sièges au scrutin à la proportionnelle conduit à une nouvelle répartition des postes du conseil :

1 : Lodoss (A-A)
2 : Blademaster (A-A)
3 : 197856 (A-A)
4 : Djedje_JDE (A-A)
5 : Woozie (A-A)
6 : Gigi76 (A-A)
7 : Kilia (A-A)
8 : Lamfhad (APC)
9 : Batti2b (APC)
10 : Darkpingou (APC)
11 : Aulrine (RPA)
12 : Benidonlefripon (APC)

Les membres du conseil reconnaitront le prochain Duc d'ici à deux jours. Ce dernier devra alors présenter ses hommages au Roi de France et nommer aux principales charges du Duché.
Revenir en haut Aller en bas
Melkio de Balsac

avatar

Nombre de messages : 1183
Date d'inscription : 08/07/2006

MessageSujet: Re: [Anjou] Archives de presse AAP   Ven 20 Oct 2006 - 14:39

Du nouveau sur les tensions avec la Touraine?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Anjou] Archives de presse AAP   Sam 21 Oct 2006 - 16:42

Non, pas pour l'instant ! Mon homologue m'a assuré qu'elle me tiendrai au courant des évolutons de la situation. En attendant: Smile

Citation :
2006-10-20 16:20:46
Déclaration du nouveau duc d'Anjou
ANGERS (AAP) – Le 19ème du moi d'octobre, le nouveau Duc d’Anjou, 197856 de Penthièvre, Baron de Beauvau -dit Papa Buse- a remercié publiquement les Angevins d’avoir accordé leur confiance à la liste qui l'a fait élire. Il essayera de s’en montrer « digne ».

Il en profite pour annoncer ses futures actions. Le duché étant endetté, « notre travail consistera tout d’abord à stabiliser nos productions afin de nous remettre à flot » dit-il, ajoutant qu’une réforme agraire est envisagée prochainement.

Il fait aussi part de l’intention du conseil. Ce dernier souhaite « assurer la défense du territoire de façon drastique » En effet le «duché a été le théâtre d’événements déstabilisants » pour son économie, accusant les contrés et les duchés voisins d’être la cause de cette instabilité.
Il leur adresse le message suivant : « L’Anjou ne saurait tolérer qu’on bafoue ses lois, à ceux qui iraient contre, nous appliquerons donc la règles des 3 pas : pas d’avertissements, pas de pitiés, pas d’ambiguïté. »

Puis, il déclare « l'heure de reconstruction » et invite tous les Angevins à y participer activement. Ajoutant que « nous pourrons compter sur notre allié la Bretagne » réaffirmant ainsi la sincère amitié qui lie ces deux contrés.

Pour finir, voulant marquer la victoire de la liste AA (l'Association Angevine) et son accession au titre de duc, il déclare le « XIXème jour de chaque mois jour de prospérité, les salaires seront, en ces jours bénis, revus à la hausse ».

Edit: vous avez vu comme je suis en avance sur la presse?
Ca mériterait presque une augmentation, se dit Jrag en sortant...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Anjou] Archives de presse AAP   Mer 29 Nov 2006 - 13:31

Citation :
2006-11-06 21:56:18
Réouverture des frontières angevines
ANGERS (AAP) – Le porte-parole d’Anjou a fait savoir que « après quelques jours d'observation et n'ayant de craintes pour sa sécurité, l'Anjou rouvre ses portes à tous les Duchés et Comtés pour lesquelles elles avaient été fermées peu de temps auparavant.

Les Etrangers y sont donc les bienvenus, et pourront bénéficier de la légendaire Hospitalité Angevine - cependant, l'Anjou n'accueillera pas de personne ayant des démêlés avec la Justice, de quelle contrée qu'elle soit. »

Citation :
2006-11-23 07:39:33
Cérémonie d'intronisation du Duc d'Anjou
ANGERS ( AAP ) – La Noblesse est invitée ce vendredi vingt-quatrième jour du mois de novembre de l’an 1454 aux cérémonies d'intronisation du Duc 197456 de Penthièvre.

Cette cérémonie aura lieu en la salle du trône du château d’Angers à cette adresse : http://forum.royaumesrenaissants.com/viewtopic.php?t=187439

Les nobles peuvent honorer celle-ci de leur présence car, comme le préconisent les règles de noblesse, ce sera une bonne occasion pour « prester par devers iceluy hommage et allégeance à la terre d'Anjou. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Anjou] Archives de presse AAP   Mer 20 Déc 2006 - 20:00

Citation :
2006-12-16 03:54:02
Elections au conseil du Duché d'Anjou : CPA en tête, mais sans majorité
PARIS (AAP) - La liste "Craon Pour l'Anjou, Tous Pour Craon" (CPA) est arrivée en tête lors de l'élection au conseil de Duché d'Anjou, mais sans obtenir de majorité absolue. Elle devra donc consituer un gouvernement de coalition.

Répartition des suffrages exprimés :

1. "Craon Pour l'Anjou, Tous Pour Craon" (CPA) : 26.1%
2. "Anjou ensemble" (AE) : 22.9%
3. "Une Nouvelle Anjou" (U.N.A) : 15.1%
4. "Les Poulets & Poulettes d'Anjou" (LP&PA) : 14.2%
5. "Anjou Power" (AP) : 11.5%
6. "Ligue Angevine Révolutionnaire et Durable" (L.A.R.D.) : 10.1%

La répartition des sièges au scrutin à la proportionnelle conduit à une nouvelle répartition des postes du conseil :

1 : Rosebudy (CPA)
2 : Helion (CPA)
3 : Joffrey (CPA)
4 : Gigi76 (AE)
5 : Kilia (AE)
6 : Finam (U.N.A)
7 : Blademaster (LP&PA)
8 : Loumel (AP)
9 : WoOzie (L.A.R.D.)
10 : Alapage.com (U.N.A)
11 : MmeLaMarquise (AE)
12 : Batti2b (LP&PA)

Les membres du conseil reconnaitront le prochain Duc d'ici à deux jours. Ce dernier devra alors présenter ses hommages au Roi de France et nommer aux principales charges du Duché.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Anjou] Archives de presse AAP   Jeu 22 Fév 2007 - 18:57

Citation :
2007-02-21 14:23:05
Le Grand Duc de Bretagne se rend en Anjou
RENNES (AAP) - Le Grand Duc de Bretagne Gomoz de Penthièvre a publié une annonce en gargote bretonne annonçant son intention de se rendre en Anjou, accompagné d'un équipage noble et de l'aréopage de sbires nécessaires et des caméristes pour les dames ; ceci afin de faire le point sur la crise actuelle avec le nouveau duc d'Anjou et le conseil Ducal.

Cette visite, motivée selon Gomoz de Penthièvre par le besoin de rassurer les Angevins sur l'amitié bretonne en ces temps difficiles, a aussi pour but de mettre sur pied une conférence avec les différentes parties prenantes pour éviter la guerre dans le respect des droits de chacun.

Payant de sa personne en se positionnant en médiateur parmi les puissances en présence dans la région, le Grand Duc Gomoz sollicite également le soutien de l'église dans la garantie de la bonne tenue des débats, brouillés par les initiatives personnelles de différents pairs de France présents également en Anjou. Cette démarche, qui avait permis de renouer le dialogue lors de la crise au SERG, devrait pour Gomoz repousser le démarrage des hostilités, alors que les frontières résonnent des chevauchées de francs tireurs. En replaçant le débat à une discussion entre états et non entre corps intermédiaires plus ou moins légitimes, le Grand Duc espère déclencher un processus débouchant sur un règlement politique du conflit et un retour à une certaine civilité des débats plutôt que des diatribes entre bandes de brigands instables. Cette démarche suit la ligne de la diplomatie bretonne qui avait déjà appelé à la paix et la stabilité régionale lors de la destitution de Mazarin par la Pairie en Poitou.

Invitation est donc lancée aux autorités du Royaume de France pour une médiation directe et loyale avant de recourir aux dernières extrémités.

Le Comte Groland d'Artois a déclaré par une missive aux bretons se joindre à cette ultime démarche de paix et annonce la présence probable du Primat de France Lodovicus.

Le Grand Maître de France, Juliano Di Juliani a répondu favorablement à cette ouverture en rappelant à Gomoz de Penthièvre les clauses du Traité de Tours, notamment la clause de non agression envers le Roi de France et ses biens de la part des Bretons ainsi que le besoin d'organiser prochainement la cérémonie de l'hommage du Grand Duc de Bretagne au Roy de France.

Ces négociations, qui devraient s'ouvrir une fois tous arrivés en Anjou se font toutefois sous des cieux amplement obscurcis par la perspective très prochaine d'affrontements armés de grande ampleur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Anjou] Archives de presse AAP   Jeu 22 Fév 2007 - 18:58

Citation :
2007-02-19 17:57:14
Le duché de Cholet déclare le Roy félon
ANGERS (AAP) - Le représentant du duché de Cholet vient de faire la déclaration suivante sur la place d'Angers.

"Angevines, Angevins, à tous les Bretons, aux François.

Cette missive vient tout droit du duché de Cholet et le cachet apposé en fin en témoigne. Ce cachet est celui de Tydual de Dénéré et celui qui a écrit ce courrier est l'homme qui a repris les rênes de Cholet.

Le Roy de France nous caractérise de Félons à la couronne, lui le félon à l'honneur et à la justice. Nous sommes non seulement menacés mais des troupes avancent sur nous et ordre a déjà été donné de nous annexer.
Peu importe le bien fondé de nos positions, peu importe le fait que nous soyons dans notre plein droit et que les instances royales nous ont toujours manipulés et dénigrés.

La situation actuelle est un fait et nous devons y remédier.

Mes frères, regardez, devant vous et autour de vous? Que voyez vous? Nous sommes un peuple fier, plein d'honneur et courageux. La plupart d'entre nous sommes prêts à mourir pour l'Anjou. Beaucoup l'ont déjà annoncé et aujourd'hui, les soldats de l'ost nous regardent avec respect et envie.

La situation est grave mais pas irrémédiable.
Les troupes ennemies sont nombreuses mais le bon droit n'est pas de leur coté.
Ils se battront avec les armes payées par le Félon à l'honneur et à la justice, à savoir Lévan III, mais nous nous battrons avec nos coeurs, notre foi et notre courage.
Notre terre pourrait sombrer, mais elle ne sombrera pas tant que nous resterons unis, soudés entre nous.
La peur pourrait nous assaillir mais nous ne sommes pas seuls.

Nous, représentant du duché de Cholet et de Montejean, représentant de la famille de Dénéré, fidèles Angevins envers et contre tous. En vertu des évènements passés, actuels et futurs, en vertu des positions légitimes et justifiées du conseil angevin.

Nous demandons humblement à la Bretagne de se positionner clairement à nos cotés, de façon totale et sans limite. Les modalités se trouveront par la suite, mais je crois que "la mort plutôt que la souillure" trouvera en ces jours une nouvelle justification.

Nous demandons humblement à tous les territoires non soumis à la règle de l'injustice et de la manipulation de Lévan III, de se manifester ouvertement contre cet acte belliqueux.

Nous demandons protection, aide et soutien à la Curie. Que la Curie refuse de cautionner l'attaque du Roy de France sur un duché aristotélicien dont les habitants ont toujours été fidèles aux vraies valeurs de la foi.

Nous demandons aux ordres militaires religieux comme les hospitaliers et templiers, non soumis à la règle félonne du Roy de France, de venir en Anjou prendre les armes selon les préceptes qui sont les leurs afin de défendre leurs frères Aristotéliciens agressé par la folie d'un seul homme.

Enfin, nous représentants du duché de Cholet et de la famille des Dénéré, provoquons en duel le grande maître du royaume de France, le duc Juju au motif de négligence coupable de suivre la folie du félon à la droiture.

Que celui-ci ait au moins l'honneur de relever ce duel afin que la justice divine puisse montrer le camp des justes, à moins bien sûr que la couardise du Roy de France ait affecté l'honorable duc Juju.

Nous appelons tout le conseil angevin, la noblesse angevine mais surtout tous les Angevins et Angevines à se lever et à croire en notre destinée.

Le duché de Cholet fait appel à l'ensemble de ses vassaux, qu'ils soient nobles et non nobles, angevins ou étrangers, à combattre l'infamie et la tyrannie que le félon à l'honneur, Levan III veut imposer à l'Anjou."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Anjou] Archives de presse AAP   Mar 6 Mar 2007 - 21:21

y a du mouvement ^^

Citation :
ANGERS (AAP) - A Angers se déroulent actuellement les dernières négociations en vue de régler à l’amiable les divergences qui opposent les autorités angevines au Roy de France.

Participent à ces négociations :

- le duc d'Anjou, Tof
- la duchesse Paquerette Mattéi de Dénéré
- Ego, ambassadeur angevin

- le Grand Maître de France, Juliano di Juliani, dit "JuJu"
- le comte Alistiel, premier secrétaire d'état
- le baron Belgian de Bourbourg

- le Grand Duc de Bretagne, Gomoz
- Myrlin, ex procureur de Bretagne, dit "le Dagsit"
- la duchesse Aliéniore de Dénéré, veuve de feu Tydual
- Iziledur, Prince d'Avalon, duc de Brieg

Le Grand Duc de Bretagne a rappelé les différents points de discordances à discuter :

- la vassalité de l'Anjou. La Duchesse Gigi ainsi que son successeur, le Duc Tof, ont refusé de porter leur allégeance au Roy de France pour le motif annoncé d'un non respect des devoirs du Roy de France en tant que seigneur.
- le traité de Tours qui n'a pas pu être reconduit du fait de l'absence de l'hommage que le Grand Duc de Bretagne aurait dû rendre au Roy de France en raison de sa contestation du respect du traité par la France et du rejet explicite de la souveraineté bretonne.

A la demande de l'ambassadeur Ego, la discussion porte d'abord sur le problème de la vassalité de l'Anjou.

Le grand maître de France propose la mise en place d'un Gouvernement composé à moitié d'Angevins loyalistes ou modérés et pour l'autre moitié de personnes choisies par les soins de la Pairie, le temps de ramener le calme et la sécurité en Anjou, afin de s'assurer de la stabilité de la situation.

Le duc d'Anjou, Tof de Gatines, demande en échange d'une allégeance au Roy de France :
- le remboursement de la dette due par le Roy ou par le Périgord, contractée lors du pillage de Saumur en mai 1454 alors que l'armée Périgourdine était en Anjou sous les ordres du Roy
- la mise en place d'une cour d'appel indépendante statuant des délits commis en territoire angevin
- la mise en place d'une hérauderie indépendante
- la nomination d'un pair de France angevin

A la question de la nomination d'un pair de France angevin, le grand Maître de France, suggère que l'Anjou propose des candidats et assure que leurs candidatures seront examinées de la même manière que pour d'autres candidats.

A la question d'une hérauderie angevine, JuJu informe qu'il est question au conseil des feudataires de mettre en place un conseil de nobles dans chaque duché ou comté, qui étudierait les candidatures des "postulants nobles". Ce système simplifierait les formalités.

A la question du remboursement du pillage de Saumur, JuJu répond que la question a été réglée il y a bien longtemps par les ducs et comtes en fonction, mais qu'il est possible de déposer une plainte à la Haute Cour de Justice Royale.

A la question d'une cour d'appel angevine, le Grand Maître de France a répondu qu'une réforme est en cours à la cour d'appel et qui de ce fait va se voir optimiser au niveau de son efficacité et de son temps de réaction. Il rappelle qu'il n'a jamais vu d'Angevins proposer leurs services pour composer les rangs de la cour d'appel.

Le Grand Maître de France demande des garanties afin que l'Anjou ne repose plus de problème et que les fauteurs de troubles, responsables de la situation actuelle, soient châtiés.

Le Dagsit quant à lui a fait remarquer au Grand Maître de France que ce dernier propose d'imposer un gouvernement à son goût, à une province qui demande l'autonomie et qu'à partir de là, fatalement, les négociations ne risquent pas d'aboutir. Il fait remarquer également à JuJu que les menaces de démantèlement de l'Anjou, à défaut d'acceptation de ses propositions et la présence des troupes royales aux frontières de l'Anjou ne sont pas favorables à un dialogue serein.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Anjou] Archives de presse AAP   Mar 6 Mar 2007 - 21:22

Citation :
Discours du Grand-duc breton aux Angevins
ANGERS (AAP) - Au cinquième jour du mois de mars, le Grand-Duc de Bretagne, Gomoz de Penthièvre, a prononcé un discours en la place publique angevine.

Toutes les personnes présentes ont pu entendre l'annonce officielle du commencement des négociations entre le Royaume de France et le Duché d'Anjou ainsi que la position de la Bretagne dans ces dernières.

Le Grand-Duc a fait part de sa volonté de "soutenir la défense [des] intérêts [de l'Anjou] comme doit le faire un allié sincère", voulant a tout prix éviter la moindre "duperie".

Pour cela, le Grand-Duc de Bretagne est actuellement à Angers en compagnie de sa garde d'élite, d'une partie de sa noblesse et d'un contingent de l'armée bretonne, dans le but de défendre avec "ardeur" l'importance de ces négociations et de chercher à éviter "par tout moyen [...] l'affrontement dévastateur" avec l'obtention d'un compromis "honnête" avec la délégation de la pairie.

Enfin, le Grand-Duc a déclaré qu'il n'y aura pas de compromis entre le Bretagne et la France sans une solution "acceptable" pour l'Anjou.

Son allocution s’est terminée par la célèbre devise de Bretagne :"Kentoc'h mervel eget bezañ saotret" (Plutôt la mort que la souillure).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Anjou] Archives de presse AAP   Jeu 8 Mar 2007 - 2:10

Citation :
Poursuite des négociations d'Angers dans un climat tendu
ANGERS (AAP) - Alors que les troupes s'amassent d'un côté et de l'autre de la frontière angevine, autour de la table les négociateurs affûtent leurs arguments, dans l'espoir de trouver une faille dans le camp adverse. C'est aussi l'occasion de vieux réglements de compte, car les objets de la querelle sont déjà anciens, peu ou prou les mêmes qui opposaient le Duché de Bretagne à la Couronne de France.

De son côté, le duc D'Anjou Tof de Gatîne veut avant toute argumentation un geste des autorités royales à l'égard de l'Anjou, alors qu'il prétend lui-même tendre la main depuis longtemps à un commun accord. Le Grand Maître de France, le Duc Juliano di Juliani, veut quant à lui des garanties sur une juste punition des fauteurs de troubles angevins. Tout en maniant menaces et appels à l'apaisement, l'ancien Duc du Berry exige un réglement définitif du conflit. Il semble que le camp royal soit lassé par les turbulences angevines, stimulées par les prétentions bretonnes. Leur agacement est conséquence de leur certitude à emporter la victoire si la situation dégénère en bataille rangée.

Mais de l'autre côté de la table des négociations, la résistance s'organise. Le Dagsit, négociateur breton, a immédiatement réagi aux propos du Grand Maître de France en prétextant que les agitateurs se trouvent également du côté royal, et cite l'exemple du Comté du Maine. Il souligne que les troupes engagées de part et d'autre montrent que l'action de guerre fut envisagée bien avant toute possibilité de conciliation, ce qui entame le crédit des volontés pacifiques exprimées par leurs adversaires.

Tof de Gatîne a affirmé ensuite que tout gouvernement de l'Anjou par la Pairie attiserait la haine de son peuple contre les autorités royales. Plus généralement, les Angevins et les Bretons dénoncent la tentation d'hégémonie de la Pairie par des collusions entre gens de pouvoir issus du même cénacle.

Le ton est alors monté entre les participants. Le Duc D'Anjou et le Grand maître de France se sont renvoyés la responsabilité de la crise.

Le Baron Belgian de Bourbourg a créé une polémique sur la famille Dénéré, selon lui "à la source des contestations envers le pouvoir royal", déclenchant la colère du parti adverse, et un déni formel.

Cependant, le négociateur angevin messire Ego a tenté de calmer le débat en rappelant que l'Anjou n'est pas opposé à reconnaître son appartenance au Royaume de France, contre l'acceptation de son autonomie telle qu'elle est prévue dans la Charte Ducale.

Néanmoins, deux événements rapportés par Juliano di Juliani sont venus ternir la bonne tenue des discussions. Tout d'abord,le refuge trouvé en Bretagne par le sieur Episkopos, ancien maire de Mayenne accusé de détournements de fonds. Ensuite, la compagnie de mercenaires angevins des Loups Blancs, qui sèment la terreur sur les routes du Maine.

Le Grand Duc Gomoz de Penthièvre a déjà rejeté tout lien entre les pourparlers et l'affaire Episkopos, tandis que le Duc Tof de Gatîne affirme ne pas reconnaître les Loups Blancs comme étant sous son autorité. Ce dernier en retour rapporte des propos belliqueux qu’il attribue à Tristan de Salignac, Pair de France.

Ainsi les discussions semblent pour l'instant s'enliser dans des querelles de personnes, et au gré des troubles extérieurs. L'état martial est plus que jamais d'actualité.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Anjou] Archives de presse AAP   Mer 18 Avr 2007 - 19:26

Citation :
ANGERS (AAP) - Alors qu'il s'apprêtait à rejoindre Saumur, ce lundi 16 avril 1455, le duc Tof de Gâtine, parcourant les remparts du château d'Angers pour s'assurer de la sécurité du Château, a été touché par une flèche en pleine poitrine.

Le Vicomte Meroot et le capitaine Darkpingou, arrivés très vite auprès de lui, ne purent rien faire pour le ramener à la vie.
Revenir en haut Aller en bas
ThemisLaDouce

avatar

Nombre de messages : 1471
Duché, Comté, Royaume : Montpensier
Date d'inscription : 08/09/2006

MessageSujet: Re: [Anjou] Archives de presse AAP   Dim 22 Avr 2007 - 0:22

AAP a écrit:
2007-04-21 12:52:18
Proposition d'un Traité de Paix et d'Amitié
ANGERS (AAP) - Le conseil ducal, fraîchement élu, a poursuivi le travail du précédent conseil avec pour tâche prioritaire, l'établissement d'un traité de paix et d'amitié entre le duché d'Anjou et le Roy Levan III.

Le conseil vient de soumettre à sa Majesté Levan III, Roy de France, le traité finalisé à partir de celui issu des négociations entre la pairie et le conseil angevin, proposé par la pairie et rectifié par le conseil angevin en ce qui concerne plus particulièrement les articles 5 relatif à l’armée et 8 relatif à la hérauderie. Le traité complet est affiché sur la place principale d’Angers. (à cette adresse: http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=230819)

Le conseil, en faisant des concessions, fait plusieurs pas vers la paix, et espère que sa Majesté Levan III effectuera les pas restants afin de conclure une paix durable.

Le traité met fin à la guerre opposant la couronne de France à l’Anjou. Le Duché d’Anjou est reconnu en tant que duché du royaume de France à statut spécial « d'avant-garde » : les projets de réforme de la Cour d’Appel Royale et de la Hérauderie seront mis en application dans le duché d’Anjou. Dès lors que les projets seront arrivés à maturation et fonctionneront, ils auront vocation à s’étendre à toutes les provinces du Royaume de France.

Chaque Duc d’Anjou nouvellement élu est tenu de prêter hommage à la couronne de France, afin de confirmer l’appartenance du duché d’Anjou au royaume de France.
Le défaut de renouvellement de cet hommage serait considéré comme félonie envers le royaume de France.

Le Duc d'Anjou et son conseil s'engagent à lever l'Ost Royal et assister la couronne de France si elle est menacée par un conflit avec toute puissance militaire située hors du royaume de France.
Le Duché d'Anjou peut refuser d'intervenir dans un conflit où l'Ost Royal est convoqué s'il estime que la situation n'est pas légitime ou est contraire aux intérêts de l'Anjou qui se réserve le droit d'honorer ses traités dans leur entièreté.
En cas d'intervention militaire de l'Anjou pour soutenir l'effort de guerre de la Couronne française, le Roy s'engage à financer l'intervention des troupes angevines au même titre que celles des autres provinces du Royaume de France.

Le Duché d’Anjou recevra licence afin de mettre en place une Cour d’Appel
régionale propre à juger en deuxième instance, dite « en appel ».

La Cour d’appel Royale pourra être saisie en troisième instance, comme Cour Suprême de Justice Royale.

Le Duc d'Anjou et son conseil reconnaissent l'autorité de la hérauderie royale sur leur territoire. Toutefois, du fait du statut de duché spécial d'avant-garde, l'Anjou peut mettre en place un relais local d'hérauderie.

Les procès dirigés contre les membres du conseil provisoire d'occupation de l'Anjou et contre les dignitaires du Royaume de France devront être annulés sans préjudices pour eux et ceux-ci rendront mandat gardé en leur sein sous peine de nouvelle mise en procès.

En gage de bonne volonté, l'Anjou propose d'accueillir un observateur royal au sein du château d'Anjou. Un observateur royal distinct sera également nommé, au sein de la cour d'appel régional et de la hérauderie locale pour observer la mise en place de ces deux structures d'avant-garde.

Durant le premier mois d'installation de ce traité, les armées royales quitteront les terres d'Anjou, mais resteront stationnées à ses frontières. Seule une lance royale sera stationnée à Angers pendant 1 mois.

Johane, pour l'AAP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Anjou] Archives de presse AAP   Sam 12 Mai 2007 - 15:11

Changement de procureur en Anjou
ANGERS (AAP) - Le 8 mai 1455, Alberic a été nommé au poste de procureur d'Anjou en remplacement de Corum, sans annonce particulière du conseil ducal. Ce changement fait suite au refus des lieutenants d'appliquer la réforme des procédures pénales proposée par Corum et acceptée par le conseil ducal.

Après l'abandon par Corum de la diffusion des dossiers sur la gargote angevine, des différends demeuraient.

Pour les lieutenants, la réforme était jugée inutile car les quatre postes de police utilisaient déjà le même formulaire créé par Rosebudy et introduisait des retards dans les transmissions des dossiers pour procès en imposant un visa du prévôt.

Pour le procureur, elle répondait à un besoin de centralisation des plaintes et une sécurisation dans la composition des dossiers afin d'éviter les vices de forme.

Des négociations étaient pourtant en cours au gouvernement d'Anjou pour apporter à la reforme des modifications en concertation avec les forces de police et débloquer le système judiciaire angevin.

Interrogé, le nouveau procureur Alberic a simplement déclaré : « Les échanges constructifs entre le conseil et les lieutenants seront poursuivis dans les prochains jours et la démission de Corum visait à débloquer la situation. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Anjou] Archives de presse AAP   Lun 15 Oct 2007 - 13:46

ANGERS (AAP) ? Le calme semble être rétabli en Anjou alors qu'un nouveau conseil vient d'être élu. Le duché vient de traverser une période de troubles qui s'apparente à une véritable guerre civile entre partisans et opposants de Smartfluid (duchesse légitime au début des faits).

. La capitale, Angers, a été particulièrement touchée avec des combats pratiquement quotidiens.

L'atmosphère politique aux premiers temps du mandat de Smartfluid et de son conseil s'est rapidement tendue et les premières semaines ont vu les démissions se succéder alors que les voix s'élevaient contre la couronne ducale sur la place publique.

La nomination du très controversé Bazin au poste de secrétaire de la duchesse semble avoir été la goutte qui a fait déborder le vase. Mais la situation avait déjà atteint un point critique. Entre autre, plusieurs nobles et notables Angevins ont appelé à la démission de la Duchesse et le maire de Saumur a refusé l'autorité du Conseil Ducal.

L'AAP avait relaté la révolte menée par les nobles et notables qui renversa la Duchesse Smartfluid. Le régent Philipaurus, et son conseil de régence, avait alors été reconnu par la Pairie.

La régence ne dura qu'une semaine, les partisans de Smartfluid ayant organisé une contre-révolte avec l'aide des habitants de la capitale et ayant repris le pouvoir. Smartfluid a retrouvé sa couronne et fut reconnue régente.

L'armée s'étant retournée contre la régente, les assauts du château se succédant, et, jugeant la situation catastrophique, la régente prit des mesures d'urgence, la constitution fut suspendue et une série de décrets furent proclamés en remplacement. Des nobles ont été mis en procès ainsi que l'ex-régent. Malgré le manque de moyen - le conseil de régence précédent ayant fait évacuer les inventaires et les coffres du duché - les Angédaves se sont mobilisés pour défendre le siège du gouvernement.

Le château est finalement tombé après une semaine. Philipaurus, a pu reprendre le contrôle du gouvernement. Smartfluid et l'énigmatique Bazin ont été mis en procès pour Haute Trahison. Par décret, ils ont été bannis d'Anjou. Mais cette mesure et les procès font polémique. Il est reproché entre autre l'illégitimité du gouvernement ? Philipaurus n'ayant pas retrouvé sa légitimité après la deuxième révolte ? ainsi que l'incompétence de la cour de justice locale au profit de la Haute Cour de Justice, seule compétente pour poursuivre l'ex-duchesse/régente Smartfluid.

Insurrection pour les uns, devoir civique pour les autres, la guerre civile aura marqué l'histoire du duché. Les rues d'Angers sont maintenant calmes et la population attend la nomination du nouveau Duc ou de la nouvelle Duchesse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Anjou] Archives de presse AAP   Jeu 22 Nov 2007 - 11:01

Citation :
PARIS (AAP) - En réponse à la lettre adressée à la pairie en date du 13 novembre 1455, par Vadikura, duc d'Anjou, Juliano Di Juliani, Grand Maitre de France vient d?adresser la missive suivante au duc d?Anjou, missive qu?il souhaite rendre publique.


« A l'attention du duc d'Anjou Vadikura


Tout d'abord nous tenons à réaffirmer notre volonté forte en la continuation du rapprochement entre la Couronne de France et le Duché d'Anjou à qui il fut octroyé le statut de « duché d'avant-garde ».

Pour répondre à votre question de façon succincte et clair je n'aurai qu'un mot : Oui.

Une réponse comme vous les aimez. Maintenant ensemble puisque vous avez lancé le débat, je vous propose de répondre aux propos que vous tenez au sein de votre missive.

Tout d'abord, concernant la Hérauderie.
Vous faite allusion à des dossiers on ne peut plus clairs. La destitution de Beucheumeu vous parait illogique ? Pourtant cet individu a non seulement refusé de porter allégeance à sa duchesse légitime, mais en plus, il l'a insultée publiquement...
Concernant la non-destitution de Ksandra, l'affaire est également d'une simplicité limpide : pas de retrait de fief à des personnes en retraite spirituelle, telle est la règle.
Tout cela est écrit noir sur blanc dans des textes héraldiques datant désormais de plusieurs années... Et qui, jusqu'ici, n?ont pas posé de problèmes, si toutefois vos remarques étaient empreintes de critiques et non pas de méconnaissance basique comme je le pense être le cas ici.

Ensuite, vient le dossier de la Cour d'Appel local.
Vous savez à quel point il m'est également cher.
Plusieurs propositions avaient été faites et une belle commission s'était réunie afin d'avancer sur ce dossier. Vous comprenez bien que la Justice ne doit pas être prise à la légère et qu'elle ne peut qu'être bien rendue. Ainsi, afin d'arriver à un dossier optimal, plusieurs propositions ont été avancées. Toutefois, devant plusieurs incidents issus des tribunaux angevins, une petite crainte est née en nous. Vous trouverez en pièce jointe l'épineux rapport que j'ai demandé.
Nous ne demandons pas grand chose pourtant pour que cette Cour d'Appel locale puisse enfin voir le jour, seulement la certitude que la justice sera équitable et bien rendue. Comme le Roi le doit à ses sujets.


Par ailleurs, nous profitons de cette missive pour vous interroger à votre tour quant au respect que vous avez montré envers ce traité liant nos deux parties.
Pouvez-vous nous expliquer sous quel motif plusieurs bretons sont présents en Anjou, alors que comme nous l'avions demandé et rappelé à plusieurs reprises, ils n'ont point le droit de sortir de leur duché ?
Pouvez-vous également nous expliquer pourquoi plusieurs de vos lois ne sont pas respectées par vous même? Je pense, par exemple, à la présence d'une taverne appartenant à Gomoz de Penthievre, sujet breton, ouverte depuis plusieurs semaines à Angers. Alors que votre code pénal dit clairement :
Article I.2 : De la possession de taverne par un étranger
Posséder une taverne sur le territoire Angevin, sans être un ressortissant de l?Anjou, est considéré comme de l?escroquerie. Il s?agit d?une contravention.
La récidive est un délit sérieux.
Comprenez mon désarroi vis à vis de ces actes que l'on pourrait prendre comme des volontés de nuire directement et indirectement à la Couronne. A plus forte raison lorsque j'apprends également qu'une armée angevine stationne près des frontières du Domaine Royal et que plusieurs rumeurs parlent d'une attaque conjointe avec des compagnies franches sur nos villages.
Bien entendu, je ne prends pas tout ce que l'on me raconte pour argent comptant mais je tenais tout de même à vous en parler. On ne sait jamais. Dans le doute, il serait peut être mieux d'ailleurs que l'armée de la duchesse Killia retourne sur vos terres. Comme l'a d'ailleurs demandé le Duc de Touraine, qui est tout de même suzerain sur ses terres et qui, je le conçois, vit mal cette situation.

J'espère sincèrement que grâce à cet échange de courriers, la situation va positivement se décanter et que tout malentendu sera rapidement réglé.

Juliano Di Juliani
Grand Maitre de France »


« RAPPORT JUDICIAIRE ANGEVIN - De la compétence de l?Anjou à administrer, gérer et présider une cour d?appel.

L?Anjou a toujours réclamé son indépendance et après la guerre d?Angers, alors que les angevins s?étaient révoltés pour obtenir de force cette indépendance, au terme de longues négociations, il leur fut accordé des faveurs exceptionnelles. Les avantages qui découlèrent du traité de paix d?Angers sont que ce duché, dorénavant qualifié d?avant-gardiste, pourrait présider à sa propre cour d?appel locale, sous supervision de la cour d?appel royale.

Or, six mois plus tard, qu?en est il de la bonne foi angevine dans les affaires juridiques, qu?en est-il de son respect des lois royales et qu?en est-il des compétences des personnes représentant et exécutant la justice dans ce duché ?

L?annonce publique du Duc d?Anjou à la Pairie est une provocation et un manque de respect envers les instances suprêmes qui ont gracieusement offerts des privilèges institutionnels à l?Anjou. Car, si rien n?a été mis en place en Anjou, concernant la Cour d?Appel locale qu?ils ont réclamée, c?est bien parce qu?aucun angevin n?a été capable ou suffisamment motivé pour se lancer dans à l?instauration d?une telle cour locale. L?Anjou a attendu de la Pairie, que celle-ci accède à ses caprices et se charge de mettre en place la cour d?appel locale à la place du conseil angevin. Rappelons également que le premier projet de cour d?appel locale n?avait même pas été soumis à la CA royale comme le requérait explicitement le traité d?Angers.

Et maintenant, tandis qu?il réclament leur indépendance, ils demandent aux institutions royales de mettre en place leurs institutions. La cohérence doit-elle s?expliquer dans un excès de paresse, d?incompétence ou de faible motivation ?

Que doit-on, en outre, penser d?un duché avant-gardiste qui se penche des mois après la signature du traité sur ses incompétences, ses lacunes et son retard en rejetant la faute sur la pairie ?

http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?p=7410300#7410300




Du respect des instances suprêmes :

Procès de la duchesse Smartfluid pendant son mandat/régence :

Alors que les rebelles se révoltaient pour la 2ème fois face au pouvoir, et ceci en violant les lois ducales, le régent de l?époque, Philipaurus de Mattei qui ne fut pas reconnu régent lors de la 2ème révolte, déclara malgré tout dans un décret public, le bannissement de la duchesse, et cela, sans lui accorder de procès.

Rappelons que le Juge de la Cour d?Appel Royale, Allen, dut intervenir afin de rappeler les règles de procédures. Lesquelles furent accueilles peu chaleureusement puisqu?il a été dit que « peu importe ce que dit la Cour d?Appel, nous on la bannit ». Mêmes s?il ne reste plus que quelques traces visibles ici , les esprits s?en souviendront :

http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=183638&postdays=0&postorder=asc&start=465


Consécutivement à cela, un procès fut ouvert : procès dont nous remettons copie des minutes en annexe. (note du GMF : annexes disponibles si besoin est)

Le nouveau conseil a également montré le respect qu?il accorde aux décisions des instances suprêmes par la mise en procès de l?armée poitevine qui n?a fait que de traverser le duché pour se rendre en Touraine. Le procureur (Patity, blâmée une fois déjà par la CA pour s?être jugée elle-même), n?a pas hésité à mettre en procès tous les poitevins présent en Anjou au moment des faits, ne sachant pas qui était membre ou non de l?armée. [HRP]Rappelons également qu?il a été demandé par levan de ne pas mettre les armées en procès.[/HRP] Les conclusions des débats sur ce sujet ont été une fois encore discutés par les angevins, comme doivent s?en souvenir ceux qui y ont participé.

http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?p=7388357#7388357


De la compétence et de l?impartialité de membres de la cour de justice angevine :


Au travers de quelques procès ouverts sous le mandat de la régence de la duchesse Smartfluid, vous retransmettons ci-dessous la manière avec laquelle les différents procès furent traités lors de la reprise du duché par les rebelles. Il ne fut tenu compte d?aucun des motifs de l?accusation. Les procès furent jugés avec une négligence et une partialité évidente par le conseil actuel nonobstant toutes les lois en vigueur.

A cet effet quelques minutes sont également mises en annexe (disponibles si besoin est).

Considérant les différents arguments ci-dessus, il paraît évident que l?Anjou ne respecte aucune des règles de la bonne foi ni plus ni moins les règles de l?impartialité en matière juridique. On peut donc remettre en cause leurs compétences à gérer un cour d?appel locale quant les procès locaux ne sont déjà pas traités avec toute la sagesse et l?équité qu?ils mériteraient. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Anjou] Archives de presse AAP   Dim 25 Nov 2007 - 16:10

Citation :
RENNES (AAP) - La tension grimpe d'un cran supplémentaire en Bretagne depuis la rupture officielle de la trêve avec le Domaine royal suite au refus du Prince Morgennes de reprendre les négociations de paix.

Les nouvelles font état d?un positionnement des troupes françaises en Normandie et en Maine, deux duchés voisins. Les soldats d'Alençon, de Guyenne, de Normandie, du Maine, les ordres paramilitaires de la Licorne, d'autres corps royalistes encore, tous menaçant le Duché de Bretagne.

Par ailleurs le Grand maître de France Juju est venu sermonner l'Anjou, province alliée de la Bretagne, d'accueillir des ressortissants bretons en armes sur son territoire malgré le blocus imposé par la royauté interdisant aux bretons de circuler sur le sol français. Le Grand maître se déplaçe lui même actuellement et a donné "une autorisation de circuler au sein du Domaine Royal, de façon exceptionnelle, aux chevaliers issus des Ordres reconnus par la Couronne afin que ceux ci, puissent venir aider à la défense de nos terres et de la grandeur de la Couronne."

Dans ce contexte agité des appels au recrutement ont été lancés parallèlement dans le Maine, en Bretagne, en Normandie et en Anjou.

Cependant face à cette escalade du danger, les différentes autorités tentent à tout prix d'éviter l'éclatement d'un conflit. Le duc de Bretagne a ainsi déclaré que les bretons semant le trouble et le désordre en France ne recevraient pas l'asile en Bretagne, comme il était de coutume auparavant, précisant que la Bretagne ne cautionne pas ces agissements qui ne sont qu'une entrave à l'établissement de la paix. En même temps la Grande duchesse Evenice de Bretagne a sollicité l'intervention de l'Eglise pour proclamer une paix blanche afin de constater l'arrêt des conflits et le retour à l'ordre établi, de manière à mettre un terme définitif à cette guerre débutée au début de l'année. Dans la même perspective de paix, le duc d'Anjou Vadikura et le Grand maître de France Juju tentent de désamorcer par le dialogue la crise.

Enfin le breton Gomoz, ex-duc de Penthièvre, chef d'une armée privée imposante stationnée en Anjou est venu publiquement démentir toute intention de guerroyer contre la couronne de France. Ce qui laisse néanmoins en suspens la question des intentions des armées privées des angevins Batti2b et 197856.


Les efforts manifestes des autorités publiques suffiront elles à désamorcer les graines conflictuelles qui ont été semées depuis des années dans le grand ouest ? La réponse viendra dans la décision que prendra l'Eglise sur la paix, dans l'issue des discussions entre le Grand maître Juju et le duc Vadikura et dans les agissements à venir des différentes armées amassées dans la région.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Anjou] Archives de presse AAP   Sam 20 Sep 2008 - 7:38

Citation :
17-09-2008 : Bazin prend le pouvoir dans le Duché d'Anjou
[+]

ANGERS(AAP) - De violents combats ont eu lieu dans la capitale du Duché d'Anjou. Un groupe emmené par Bazin aurait pris le pouvoir.

Citation :
18-09-2008 : Révolte à Saumur ! Beno prend le pouvoir
[+]

Révolte à Saumur ! Beno prend le pouvoir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Anjou] Archives de presse AAP   Lun 22 Sep 2008 - 14:45

Citation :
21-09-2008 : Révolte à Craon ! Aeria prend le pouvoir
[+]

Révolte à Craon ! Aeria prend le pouvoir.

Citation :
22-09-2008 : Révolte à Craon ! Brunold prend le pouvoir
[+]

Révolte à Craon ! Brunold prend le pouvoir.

Citation :
22-09-2008 : Lili_la_rose prend le pouvoir dans le Duché d'Anjou
[+]

ANGERS(AAP) - De violents combats ont eu lieu dans la capitale du Duché d'Anjou. Un groupe emmené par Lili_la_rose aurait pris le pouvoir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Anjou] Archives de presse AAP   Mar 23 Sep 2008 - 18:29

Citation :
La Flêche : Anis_du_cambraisie en tête au premier tour.
[+]

Anis_du_cambraisie est arrivé en tête au premier tour de l'élection municipale.1. Anis_du_cambraisie : 43.8%
2. Mmelamarquise : 41.6%
3. Zemzil : 13.5%
4. Mazeo : 1.1%


Citation :
23-09-2008 : Révolte à Craon ! Spylink prend le pouvoir
[+]

Révolte à Craon ! Spylink prend le pouvoir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Anjou] Archives de presse AAP   Mer 24 Sep 2008 - 19:20

Citation :
24-09-2008 : Révolte à Craon ! King_raiss prend le pouvoir
[+]

Révolte à Craon ! King_raiss prend le pouvoir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Anjou] Archives de presse AAP   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Anjou] Archives de presse AAP
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Anjou] Archives de presse AAP
» [Limousin La Marche] Archives de presse AAP
» (Champagne) Archives de presse AAP
» [Orléans]Archives de presse AAP
» [Berry]Archives de presse de l'AAP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chancellerie du Bourbonnais-Auvergne :: Archives de l'AAP...-
Sauter vers: