Chancellerie du Bourbonnais-Auvergne


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 [Maine] Fiche de renseignements

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pharacaë

avatar

Nombre de messages : 733
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: [Maine] Fiche de renseignements   Lun 16 Oct 2006 - 22:20

Fruit d'un travail long et minutieux, un parchemin encadré décrivant le Maine est accroché ici.
Pour davantage de précisions, veuillez vous reporter à cette instruction http://ambassade-ba.forum2jeux.com/viewtopic.forum?t=276 .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lanfeust86

avatar

Nombre de messages : 3150
Age : 30
Duché, Comté, Royaume : Clermont
Date d'inscription : 05/03/2008

MessageSujet: Re: [Maine] Fiche de renseignements   Ven 28 Mar 2008 - 1:22


Comté du Maine




Domaine Royal



Fait le 27. III. 1456




Nombre d’habitants : 1485

Capitale : Le Mans, verger (104 hab.)

Gargote : http://forum.lesroyaumes.com/viewforum.php?f=313
Grande halle : http://forum.lesroyaumes.com/viewforum.php?f=619
Château : http://gouvernementmaine.bbconcept.net/index.forum
Chancellerie : http://diplomatiedumaine.bbactif.com/index.htm

Villes :

° Laval, verger, 455 hab.
- Halle : http://forum.lesroyaumes.com/viewforum.php?f=339
- Mairie :

° Montmirail, forêt, 462 hab.
- Halle : http://forum.lesroyaumes.com/viewforum.php?f=314
- Mairie :

° Mayenne, forêt, 464 hab.
- Halle : http://forum.lesroyaumes.com/viewforum.php?f=315
- Mairie :

° Fougères
- Halle :
-Mairie :


Mines :

- Mine d’Or entre Le Mans et Montmirail.
- Mine de fer entre Mayenne et Laval.

Frontières :

Nord : NORMANDIE

Nord: ALENCON
Route MONTMIRAIL/ MORTAGNE

Sud : ANJOU
Route LAVAL / CRAON
Route LE MANS / LA FLECHE

Est : TOURAINE
Route MONTMIRAIL / VENDÔME
Route LE MANS / VENDÔME

Est : ALENCON
Route MAYENNE / ALENCON
Route LE MANS / ALENCON

Nord-Ouest : BRETAGNE
Route LAVAL / FOUGERES

Fiche diplomatique :

Traité d'Ambassade: OUI
Traité de Coopération Judiciaire: OUI
Traité d'Amitié: OUI
Traité de Non-Agression: NON


Dernière édition par lanfeust86 le Dim 3 Aoû 2008 - 0:49, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lanfeust86

avatar

Nombre de messages : 3150
Age : 30
Duché, Comté, Royaume : Clermont
Date d'inscription : 05/03/2008

MessageSujet: Re: [Maine] Fiche de renseignements   Ven 28 Mar 2008 - 15:53

HISTOIRE DU MAINE


Les comtes du Maine :


Comte de Jublain Nakuneuil,
Comte du Maine du 28 Avril 1455 au 17 mai 1455. (nommé par le Roi)

Comte Chocoboy007 de Salignac,
Comte du Maine du 18 mai 1454 au 16 juillet 1454

Comte Kratos71 de Vergy
Comte du Maine du 17 juillet 1454 au 15 septembre 1454.

Comte Locke,
Comte du Maine du 15 septembre 1454 au 21 septembre 1454.

Comtesse Moniah de Prie-Montpoupon,
Comtesse du Maine du 22 septembre 1454 au 11 janvier 1455.

Comte Zemeuhman de Louvelle,
Comte du Maine du 12 Janvier au 12 mars 1455.


Comtesse Caitline de la Clergerie
Comte du Maine du 13 mars 1455 au 11 mai 1455.


Comtesse Izarra de Ozta d'Harlegnan,
Comtesse du Maine du 20 mai 1455 au 10 juillet 1455.


Comte Locke,
Comte du Maine du 11 juillet 1455 au 8 septembre 1455.


Comte Zamday de Cassel,
Comte du Maine du 9 septembre 1455 au 7 novembre 1455.


Comte Reese,
Comte du maine du 9 novembre 1455 au 7 janvier 1456.


Comtesse Fifounijoli de Penthièvre,
Comte du Maine du 11 janvier 1456 au 9 mars 146.


Comte Beren,
Comte du Maine du 11 mars 1456 au 8 mai 1456.


Comte Crazy-seb de Landivy,
Comte du Maine du 9 mai 1456 au 7 juillet 1456.


Comtesse Aubane Sandrelune,
Comtesse du Maine du 8 juillet au 5 septembre 1456.

Comte Redshark,
Comte du Maine depuis le 6 septembre 1456.


Dernière édition par lanfeust86 le Jeu 30 Oct 2008 - 15:22, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lanfeust86

avatar

Nombre de messages : 3150
Age : 30
Duché, Comté, Royaume : Clermont
Date d'inscription : 05/03/2008

MessageSujet: Re: [Maine] Fiche de renseignements   Jeu 30 Oct 2008 - 15:24

Citation :
Conseil du Maine et autres charges en Maine depuis le 08/11/1456



Conseil

Comte : Dame Passion de Prie-Montpoupon

Porte-Parole : Messire Jason de Prie-Montpoupon

Commissaire au commerce : Messire Eymerick
Commissaire aux mines : Damoiselle Aubane Sandrelune
Bailli : Messire Sirskinn

Procureur : Dame Sihadam
Juge : Messire Magistère
Prévôt des maréchaux : Messire Jef Lebeug

Connétable :Messire Kaotigroup

Lieutenant Général de l'Ost du Maine : Messire Félix1942

Conseiller : Messire Taciturne
Conseiller : Messire Zizou021
Conseiller : Dame Lysesl Monty de Landivy
Conseiller : xxxxxxx

Chambellan : Damoiselle Eloin Bellecour nommée le 30/05/1456
Vice-Chambellan pour le Domaine Royal : xxxxxxx

Mairies

Le-Mans - Ville de Potagers : Dame Lauriane élue le 30/10/1456
Mayenne - Ville de Forets : Dame Lora1 élue le 27/10/1456
Montmirail - Ville de Forets : Dame Rastakouette, élue le 22/10/1456
Laval - Ville de potagers : Messire Manu36, élu le 20/10/1456

Les Ressources du Maine

Mine d'Or : entre Le Mans et Montmirail
Carrière de Pierre : entre Le Mans et Mayenne
Mine de fer : entre Laval et Mayenne


Autres

Université

Rectrice : Messire Jason
Recteur Adjoint :

Héraulderie

Herault d'Armes du Maine : Messire Jason
Poursuivant d'Armes : Dame Passion

Politique

Secrétaire d'Etat : Messire Morgauth nommé le 13/02/1456

Barreau Mainois

Bâtonnier : Messire Jason
Avocat : Dame Passion
Avocat : Messire Zizou021


Dernière édition par lanfeust86 le Sam 29 Nov 2008 - 14:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lanfeust86

avatar

Nombre de messages : 3150
Age : 30
Duché, Comté, Royaume : Clermont
Date d'inscription : 05/03/2008

MessageSujet: Re: [Maine] Fiche de renseignements   Sam 29 Nov 2008 - 14:50

Eloin a écrit:
Histoire du comté du Maine (Avant les RRs)

Le gendre de Charlemagne, Rorgon (ou Roricon) Ier, est attesté comte en 833 et 839. Dans la seconde moitié du IXe siècle, le comté prend une importance stratégique en raison des incursions normandes et bretonnes. Le fils de Rorgon, Gauzfrid, comte du Maine, combat le roi des Bretons Salomon et participe à la bataille de Brissarthe (866) contre les Normands, aux côtés de Robert le Fort.

Parallèlement, au VIIIe et IXe siècles, il existe un duché du Mans (ducatus Cenomannicus) qui sert d'apanage pour plusieurs princes carolingiens. Apparemment, ce duché est une sorte de marche, regroupant peut-être plusieurs comtés dont celui du Maine. Il s'étend en Basse-Normandie, jusqu'à la Seine. En 748, le maire du palais Pépin le Bref donne ce duché à son demi-frère Grifon. En 790, Charlemagne fait de même en faveur de son fils Charles le Jeune. Le futur Charles le Chauve et le jeune Louis le Bègue sont aussi duc du Mans grâce à leur père. Au plus fort des invasions scandinaves, un certain Ragenold, mort en 885, est connu avec ce titre (Ragnoldus dux Cinnomanicus)[1].

Vers 895, le comté du Maine est arraché aux Rorgonides par Roger, gendre de Charles le Chauve et alliés des Robertiens.

Le roi Raoul Ier aurait donné le comté en 923 au duc de Normandie Rollon[2]. Hugues Capet y place le comte Hugues II, dont les descendants le gardent jusqu'au XIIe siècle.

Au XIe siècle, le comté du Maine est un enjeu entre les deux puissances montantes de l'époque : le comté d'Anjou et le duché de Normandie. Hugues III doit reconnaître la suzeraineté du comte Foulque III d'Anjou mais son fils, Herbert II du Maine, est forcé de reconnaître pour successeur le duc de Normandie Guillaume le Conquérant. En 1063, ce dernier s'empare effectivement du Maine malgré l'opposition de plusieurs seigneurs (Hubert de Sainte-Suzanne, Geoffroy II de Mayenne). Son fils Robert Courteheuse est marié avec Marguerite du Maine († 1063), sœur d'Herbert II du Maine et devient, nominalement, comte du Maine après la mort de sa femme. Mais c'est Guillaume le Conquérant qui contrôle le territoire.

Une dynastie vicomtale existait à la même époque au Mans.

Les Normands tiennent difficilement le Maine. Ils se heurtent à l'opposition des barons locaux comme Geoffroy II de Mayenne et à l'influence du comte d'Anjou Foulque le Réchin. En 1070, une révolte appelle Azzo d'Este, un Italien marié à Gersende du Maine, la fille d'un ancien comte, Herbert Éveille-Chien. Les Normands sont chassés. Ils reviennent temporairement dans la capitale en 1073, en 1088, en 1098 et 1099. Élie de Beaugency, le neveu de Gersende du Maine, finit par s'imposer comme comte. Sa fille épouse le comte Foulque V d'Anjou qui récupère le Maine en 1110 à la mort d'Élie. Henri Beauclerc accepte de le reconnaître comte du Maine en contrepartie de la reconnaissance de la suzeraineté de la Normandie sur le Maine.

Foulque V transmet le comté à son fils Geoffroy Plantagenêt. À la mort de Geoffroy, en 1151, son fils Henri déjà duc de Normandie depuis 1150, réunit enfin les trois régions.

En 1204, le roi Philippe Auguste s'attaque à l'empire Plantagenêt dirigé par Jean sans Terre. Le duché de Normandie est pris tandis que le sénéchal Guillaume des Roches s'empare pour le compte du roi de France de l'Anjou, de la Touraine et du Maine.

Le Maine fait partie de l'apanage de Charles Ier d'Anjou, passe à sa petite fille Marguerite, qui épouse Charles de Valois. Il est uni au domaine royal à l'avènement de Philippe VI de Valois en 1328. Il entre ensuite dans l'apanage de Louis Ier d'Anjou et passe à ses descendants. Il va à Charles Ier, fils cadet de Louis Ier d'Anjou, puis à l'aîné Louis II et à son troisième fils Charles II. En 1331, le comté du Maine est érigé en comté-pairie.

Après la bataille de Verneuil en 1424, les Anglais occupent le Maine, et Jean de Lancastre en prend le titre comtal. Les Anglais n'abandonnent le Maine qu'en 1448.



Eloin a écrit:
Les combats menés durant les derniers mois de l'année 1455

Tout commence à la fin du mois de novembre de l'an de grâce 1455, alors que le froid et le gel avait envahi les contrées du nord de la Loire.
Les 28 et 29 novembre, une armée commandée par le 197856 de Penthièvre s'empare de la ville de Mayenne par surprise, la rendant de fait franche de toute domination royale. Les portes de la cité mainoise avaient-elles été fermées, la veille au soir ? Ou laissées ouvertes par complaisance ? Nul ne le sait, mais une chose est sure : l'armée du duc tourangeau est entrée sans difficulté dans la ville de Mayenne.
Quelles étaient les motivations de celui que beaucoup ont surnommé le "chiffre" ? Elles sont simples : celui-ci estimant avoir été lésé par la couronne de France, exige que lui soient servies sur un plateau les têtes de dame Lancelote et sire Allen, en échange de la libération de Mayenne.

Une seconde armée, composée de membres de la famille de Penthièvre, d'autres de la célèbre troupe des lucioles, rejoint la première autour du 4 décembre, après s'être librement promenée dans le comté.
Après s'être rejointes, les deux armées font route vers la cité de Laval, ne laissant à Mayenne qu'une garnison d'une quinzaine d'hommes. Cette armée, composée à majorité d'Angevins, de Tourangeaux et de Bretons, s'en va tranquillement assiéger Laval.
Pendant ce temps, la défense mainoise s'organise. Les duchés d'Anjou et de Bretagne font savoir qu'ils ne cautionneront point les actes commis par leurs ressortissants, alors que la Touraine se tait. Et pour cause, le groupe des lucioles est mené par le non moins célèbre messire Cuculus, à l'époque Juge et Membre du conseil tourangeau.

Les 8 et 9 décembre, les combats, acharnés, font rage devant les murs lavalois. Les uns se battent pour garder le contrôle de leur cité, les autres pour sa possession. La défense gagne finalement le 10, et l'armée se dissout, le duc 197856 étant mort durant la bataille. L'ex-armée se sépare, fuyant de tous côtés pour éviter les mainois avides de vengeance.
Mais, tandis que les lucioles fuient le Maine, le fourbe Zoko33 sème le trouble à Mayenne, et en profite pour piller les coffres de la mairie.

Après les combats, place à la justice. L'armée du défunt duc étant dissoute, des procès sont lancés à l'encontre de soixante-seize noms, dont des bretons de haute noblesse.

Mais l'agitation, hélas, n'était pas retombée dans le Maine affaiblit par cette attaque. En effet, le 12 décembre, le comte en place, en l'occurence messire Reese, est mis en garde à vue et enfermé dans les geôles du castel du Mans, sur ordre de l'Etat Major du Domaine Royal. Le comte est accusé d'avoir voulu quitter le Maine avec un mandat contenant une grande partie des fonds monétaires du comté. L'un de ses deux accusateurs aurait été son complice, mais comment déméler le vrai du faux ?
L'EMDR, cependant, semble y avoir réussi, car au bout de six jours d'enquête, le comte est relâché, libre et blanchi.
Au castel manceau, les procès furent lancés le 20 décembre 1455.

Finalement, grâce à la volonté des mainois, Mayenne est redevenue mainoise. Laval a réussi à repousser l'envahisseur, et Montmirail a tenu bon face un groupe de lucioles arrivé de Vendôme.

Eloin a écrit:
Printemps 1456 : Bis repetita Britanicus !

En ce dixième jour d'avril mil quatre cent cinquante six, les armées présentes depuys plusieurs jours aux portes de la ville de Laval ont attaqué la nuit précédente, prenant d'assaut la cité.
Durant dix jours, les attaques et le siège breton furent repoussés courageusement par la maréchaussée, et les groupes armés formés par des villageois décidés à barrer la route aux envahisseurs. Hélas, avec une armée assaillante en surnombre, renforcée par une armée angevine, la ville est finalement tombée, ses rues envahies et la maire déchu au profit d'un dirigeant breton.

Suite à une déclaration de messire Jason de Prie-Montpoupon, ce dernier fut limogé et déchu de son poste de Chambellan. Le comte en exercice, messire Beren, ne nomma point de nouveau diplomate en chef pour le Maine, et ainsi passèrent plusieurs semaines. La priorité était à la défense du comté, et de la capitale tout particulièrement. Il fallait éviter que le comté ne tombe aux mains de l'ennemi...

Le vingt et un may, les mainois apprenaient avec joie que la cité de Laval était de nouveau mainoise depuys deux jours, le maire sire Arroseur reprenant en main les rênes de la ville meurtrie par l'occupation.
Les bretons, repliés sur La Flèche, et dans leur territoire, sont à présent attaqués sur leurs propres terres, par les armées du Domaine Royal. Rieux l'a échappée belle, mais Vannes est ville franche. Fougères est assiégée, ses défenseurs résistent, mais ils ne le pourront pas indéfiniment.
Le lendemain, Fougères tombe, au terme de dix jours de siège, et de plus de cinquante morts du costé breton. Messire Jason, pour commenter ces combats, aura une expression que je retranscrit céans car elle reflèta bien mon sentiment de l'époque.


Citation :
De la folie des hommes, 101 hommes ou femmes ont péri dans cette attaque
- 91 bretons
- 10 François

Prions pour eux

Le 28 may, Fougères est déclarée ville du Maine, elle le restera jusqu'au 17 août, non sans heurts entre bretons et mainois, heureusement sans gravité.
Durant ce temps, l'armée mainoise et d'autres armées parcourent les terres aux abords du Maine, chassant les restes des armées bretonnes qui se promènent sur les différentes provinces, menaçant un temps la cité d'Alençon. Elles seront finalement défaites pour certaines, mais la plupart réussiront à rentrer en Breizh sans grand dommage autre que la dislocation.
En revanche, l'Orléannais est tombé, un conseil comtal composé de bretons a pris le pouvoir. L'armée mainoise est soudain réquisitionnée, pour aller mettre le siège devant la cité ligérienne et libérer les habitants de ces usurpateurs. Cela sera faict en plusieurs jours, au terme d'une bataille acharnée, mais au cours de laquelle la plupart des fautifs purent fuir la justice et retourner se terrer dans leur province.

Les villes libérées, les menaces écartées, un plan de désarmement tant breton que françois est élaboré entre la GMF, Armoria de Mortain, et le duc breton de l'époque. Cette manoeuvre se déroulera sans encombres, et un traité de paix sera ensuite négocié au Mont Sainct Michel, lieu choisi pour sa neutralité entre les deux entités diplomatiques. A la grande déception des mainois, aucun représentant issu du comté ne fut nommé pour ces négociations. Un membre du Domaine Royal fut chargé de la défense du Maine, rien de plus. Des âpres négociations en le Mont, nous n'avons guèr e eu que des échos plus incertains les uns que les autres, et attendons l'avènement d'un traité qui signifiera la paix entre les deux provinces. Ce traité sera-t-il respecté ? L'avenir le dira, mais les mainois, las de se battre contre le mesme ennemi, veulent y croire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Maine] Fiche de renseignements   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Maine] Fiche de renseignements
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Maine] Fiche de renseignements
» Renseignements...
» (Alençon) Fiche de renseignements
» [Fiche d'identité] Feodora Raspakov
» [Traité Frontalier] Maine - Touraine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chancellerie du Bourbonnais-Auvergne :: Maine-
Sauter vers: